amourette


amourette

1. amourette [ amurɛt ] n. f.
amorette XIIe; de amour
Vieilli Amour peu sérieux, passager, sans conséquence. béguin, caprice, flirt, passade, tocade. « Une jeune fille qui n'ait pas eu déjà une amourette quelconque, en tout bien tout honneur » (Romains). amourette 2. amourette [ amurɛt ] n. f.
• 1531; altér. sous l'infl. de amour, de l'a. fr. amarouste, lat. pop. °amarusta, bas lat. amalusta « camomille »
1Région. Nom de diverses plantes des champs (muguet, brize, etc.).
2(1808; o. i.) Bois d'amourette : bois d'un acacia d'origine exotique utilisé en marqueterie.

amourette nom féminin (diminutif de amour) Amour passager et sans conséquence. ● amourette (synonymes) nom féminin (diminutif de amour) Amour passager et sans conséquence.
Synonymes :
- béguin (familier)
Contraires :
amourette nom féminin (de l'ancien provençal amoretas, testicules de coq) Moelle épinière des animaux de boucherie, utilisée en friture ou en garniture de bouchée, timbale et vol-au-vent. ● amourette nom féminin (ancien français amarouste, du latin médiéval amarusca, latin classique amalusta, avec influence de amour) Nom usuel commun à diverses plantes : brize, muguet, etc. ● amourette (expressions) nom féminin (ancien français amarouste, du latin médiéval amarusca, latin classique amalusta, avec influence de amour) Bois d'amourette, bois d'Amérique tropicale, rouge sombre moucheté de noir, dur et très lourd, d'usage important en tabletterie et lutherie. ● amourette (synonymes) nom féminin (ancien français amarouste, du latin médiéval amarusca, latin classique amalusta, avec influence de amour) Bois d'amourette
Synonymes :

amourette
n. f.
d1./d Aventure sentimentale sans conséquence.
d2./d (Antilles fr., Guyane) Nom courant de divers arbres tropicaux.
Bois d'amourette, utilisé en ébénisterie et en marqueterie.

⇒AMOURETTE, subst. fém.
A.— Attachement passager, généralement exempt de passion, et volontiers frivole, pour une personne. C'est un homme qui a toujours quelque amourette (Ac. 1835-1932); ses amourettes lui font tort dans le monde (Ac. 1835-1932). Synon. caprice, fredaine, flirt :
1. Il [Don Salluste] se tourne brusquement vers Gudiel.
...
Ah! tout perdre en un jour — L'aventure est secrète Encor, n'en parle pas. — Oui, pour une amourette, — Chose, à mon âge, sotte et folle, j'en convien! — Avec une suivante, une fille de rien!
V. HUGO, Ruy Blas, 1838, I, 1, p. 337.
2. L'excessive beauté de Lucien le frappa si vivement [Monsieur de Nègrepelisse], qu'il ne put retenir un regard d'approbation; mais il semblait voir dans la liaison de sa fille une amourette plutôt qu'une passion, un caprice plutôt qu'une passion durable.
H. DE BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 151.
3. Il est probable que si je vous conduisais vulgairement aux Genêts et que je vous présentasse tout simplement, Mademoiselle Hermine, si elle a une amourette en tête, ne ferait pas grande attention à vous.
P.-A. PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 575.
4. [Une vieille dame :] — (...) Notre Lucette semblait malade (...). À seize ans, la chose ne m'eût point inquiétée, je me serais dit : Il y a quelque amourette sous roche!
P. ARÈNE, Veine d'argile, 1896, p. 136.
5. Ma vieillesse m'apparut pour la première fois en toute sa sincérité. « Le temps des amourettes est passé, — me dis-je, — il se fait tard dans le jour du monde; l'amour est proche. »
O.-V. MILOSZ, L'Amoureuse initiation, 1910, p. 240.
6. YVONNE, elle hausse les épaules. — Mik n'aime pas cette fille. Il croit l'aimer. C'est sa première amourette. Il s'imagine être en face de l'amour idéal, éternel.
J. COCTEAU, Les Parents terribles, 1938, I, 9, p. 221.
Vieilli. Se marier par amourette. Faire une mésalliance (Ac. 1835, 1878, GUÉRIN 1892).
P. méton. Personne objet d'une amourette :
7. CÉCILE (au commandant) :
Où en serais-je, bon Dieu! si je vous avais écouté? Vous me quitteriez aujourd'hui comme une amourette de garnison...
É. AUGIER, Maître Guérin, 1865, V, p. 203.
Rem. 1. Attesté comme fam. ds Ac. 1835, 1878, BESCH. 1845, Lar. 19e. 2. Syntagmes amourette entre deux personnes; (rare) — pour qqn; ce n'est qu'une —; il s'agit d'une —; parler d'une amourette.3. Dér. Amouretter, verbe trans. Amouretter qqn, néol. d'aut., fam. Faire la cour à quelqu'un en manière de simple amourette : ,,Je ne te parle pas de cette gentille Allemande que je m'entête à avoir. Cela t'intéresserait vraiment bien, toi le sublime désolé, le martyr, de savoir que ce matin on m'a refusé un billet et qu'on veut me parler ce soir! Si je pouvais pourtant être pris à mon piège et, comme elle m'aimera! l'amouretter! Cela serait un rayon et un sourire.`` (S. MALLARMÉ, Correspondance, 1862, p. 41).
B.— [En rapp. plus ou moins lointain avec A, dans divers domaines de sc. naturelles ou d'arts apparentés]
1. ART CULIN., subst. fém. plur.
a) Moelle épinière du bœuf, du mouton et du veau, cuite, détachée de l'os et utilisée en garnitures. On lui servit les amourettes (Ac. 1835-1932).
Rem. Attesté ds tous les dict. généraux.
b) Autre recette :
8. Amourettes de veau composées, à la crème. Vous commencez par prendre de jolis petits boyaux de cochon de lait, ou même simplement de dindon, que vous nettoyez bien légèrement en les retournant; vous les ratissez un peu, et les faites dégorger dans de l'eau froide; (...). Procurez-vous les deux blancs d'une poularde ou d'un poulet, cuits à la broche, que vous hachez bien menu avec de la tétine de veau blanchie, un peu de lard également haché, sel, poivre, échalotes, basilic en poudre et muscade râpée. Ces préliminaires remplis, vous faites une préparation de crème ainsi qu'il suit : passez dans une casserole, avec deux onces de bon beurre frais (...), quelques champignons coupés en dés, un bouquet garni et une tranche de jambon. Vous singez un peu, mouillez le tout de bon bouillon, et le laissez un moment bouillir. Lorsque vous voyez que cela commence à s'épaissir, vous ôtez ce qui est dans la casserole, c'est-à-dire le jambon, les champignons et le bouquet garni, et vous y mettez un demi-setier de (...) crème (...); vous faites bouillir jusqu'à ce que le tout soit un peu épais. Après l'avoir fait refroidir, vous avez un petit entonnoir avec lequel vous remplissez de cette composition vos boyaux; puis vous les faites blanchir dans un bouillon, et les faites cuire dans des bardes d'un lard gras, frais et onctueux.
Les Grandes heures de la cuisine française, Grimod de la Reynière, 1838, p. 156.
c) Région. (Canada). Animelles.
Rem. Attesté ds Canada 1930, BÉL. 1957.
2. BOTANIQUE
a) Nom vulgaire de diverses plantes, particulièrement de certaines graminées mais aussi du coucou, du muguet :
9. La nature a donc formé plusieurs sortes de farines dans les grains de blé et des autres graminées, depuis ceux du froment jusqu'à ceux des amourettes, destinés aux plus petits oiseaux.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 59.
10. Les promenades du soir, avec mon père et ma sœur, se continuaient comme dans mes premières années; (...). Notre prédilection, ce printemps-là, se maintint pour certaines prairies pleines d'amourettes roses; et au retour je rapportais toujours des gerbes de ces fleurs.
P. LOTI, Le Roman d'un enfant, 1890, p. 245.
Rem. 1. Attesté ds la plupart des dict. gén. 2. Syntagmes amourette des prés, Nom vulgaire de la Lychnide (cf. BOUILLET 1859, Lar. 19e, LITTRÉ, DG, QUILLET 1965); amourette moussue, Nom vulgaire de la Saxifrage hypnoïde (cf. BOUILLET 1859, LITTRÉ, DG); petite amourette, Nom vulgaire du Paturin eragrostis (cf. BOUILLET 1859, PRIVAT-FOC. 1870, LITTRÉ).
b) Arbre appartenant à la famille des Légumineuses. Bois d'amourette (cf. BOUILLET 1859, Ac. t. 1 1932, ROB., QUILLET 1965) :
11. Il [Daniel] avait une figure fanée, une moustache noire à peine plus marquée qu'un sourcil, une canne en bois d'amourette, des gants de Suède étroits et un joli nez fin, busqué et aventureux d'ancien Parisien.
P. MORAND, L'Europe galante, 1925, p. 143.
12. ... nous étions cachés (...) séparés [des chaloupiers] par un feuillage de palétuviers et d'amourettes.
A.-L. DUSSORT, Mémoires, La Cavale, 1929-1934, dép. par G. Esnault, 1953, p. 3.
3. ENTOMOL. Anthrène des musées dont la larve se nourrit de matières desséchées.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, LITTRÉ.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST.
I.— Fin XIIe s. « amour passager, sans véritable passion, éventuellement de pur amusement » (CHATELAIN DE COUCY, VI ds LITTRÉ : Et mes fins cuers me fait d'une amorete si douz present que [je] ne l'os refuser), sens péj. jusqu'à la fin du XVIIIe s., notamment fin XVIe-début XVIIe s. dans ce proverbe cité par Brantôme : ,,Mariages qui se font par amourettes Finissent par noisettes, c.-à-d. tournent mal`` (Lar. 19e) et dans le syntagme se marier par amourette attesté dep. Ac. 1718 (cf. BRUNOT t. 6, p. 601).
II.— 1531 bot. « plante » (Fleurs et secrets de méd., f° 9 r° [Alain Lotrian] ds QUEM. t. 1 1959 : Pour estancher de seigner prenez ... amourettes qui croissent aux champs).
III.— 1771 art culin. amourettes au plur. (Trév. : [...] Dans les cuisines on appelle amourettes la moelle qui se trouve dans les reins de veau ou du mouton).
Au sens I dimin. de amour étymol. 1; suff. -ette; au sens II altération d'apr. amour du m. fr. amarouste (fin XVe s., Heures d'Anne de Bretagne ds DAUZAT 1968). Amarouste, lat. médiév. amarusta, attesté sous la forme amarusca (par assimilation avec le suff. -uscus, -usca) au XIe s. (ODO Magdunensis, Herb., 553 ds Mittellat. W. s.v., 538, 22 : quam [herbam] justo nomine vulgus dicit amaruscam), lui-même altération d'apr. amarus du lat. amalusta, voir amarelle. L'attraction de amour sur les descendants de amalusta est très anc., cf. XIVe s., Gloss. Abavus, éd. M. Roques, Rec. Gén. Lexiques fr. du Moy. Âge, p. 101, 312 : amarusta : amouroite, et XIVe s. amourouste (H. de Mondeville ds GDF.), voir THOMAS, Mélanges d'étymol. fr., 1902, pp. 105-106; au sens III p. ext. du sens I, peut-être par l'intermédiaire de l'a. prov. amoretas « testicules du coq », de amor « amour » d'apr. FEW, t. 1 p. 90 (non attesté ds RAYN., LEVY (E.) Prov. t. 1 1894, ni ds MISTRAL t. 1 1879).
STAT. — Fréq. abs. litt. :137.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BASTIN 1970. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOUILLET 1859. — BOISS.8. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — DUL. 1968. — DUMAS 1965 [1873]. — GUIZOT 1864. — LAF. 1878. — Lar. mén. 1926. — LASNET 1970. — LE ROUX 1752. — LEW. 1960, p. 296. — MONT. 1967. — Mots rares 1965. — POLLET 1970. — PRIVAT-FOC. 1870. — Synon. 1818.

1. amourette [amuʀɛt] n. f.
ÉTYM. XIIe, amorette; de amour.
Amour passager, sans conséquence. Béguin, caprice, flirt. || Ce n'est qu'une amourette. || « Une jeune fille qui n'ait pas eu déjà une amourette quelconque, en tout bien tout honneur » (Romains).
1 Faire une folie et se marier par amourette (…)
La Bruyère, les Caractères, XIV, 33.
2 Et les rossignols nouveaux
De leurs douces amourettes
Parlent aux tendres rameaux.
Molière, le Grand Divertissement royal.
HOM. 2. Amourette, amourettes.
————————
2. amourette [amuʀɛt] n. f.
ÉTYM. 1531; altér., sous l'infl. de amour, de l'anc. franç. amarouste, du lat. pop amarusta, bas lat. amalusta « camomille ». → Maroute.
1 Régional. Nom de plantes des champs (muguet, brize, etc.). → Prairie, cit. 1.1.
2 (1808; orig. inconnue). || Bois d'amourette : bois d'un acacia d'origine exotique, utilisé en marqueterie.
HOM. 1. Amourette, amourettes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amourette — Amourette. s. f. diminutif. Folle amour. Il a une amourette en teste. se marier par amourette, par amourettes, il a tousjours quelque amourette. Il signifie encore, La personne aimée. Mes belles amourettes. Cette phrase est vieille …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amourette — AMOURETTE. sub. f. diminutif. Amour de pur amusement, et sans grande passion. C est un homme qui a toujours quelque amourette. Ses amourettes lui ont fait tort dans le monde. On dit, Se marier par amourette, pour, Se marier par amour; et… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Amourette — Nom porté dans la Seine Maritime et dans la Somme, ainsi que dans les Côtes d Armor. Forme masculine : Amouret. Voir Damourette …   Noms de famille

  • Amourette — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Amourette », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Divers Une amourette est un amour passager.… …   Wikipédia en Français

  • amourette — (a mou rè t ) s. f. 1°   Amour sans passion, par amusement. •   Se marier par amourette, LA BRUY. 14. •   Des amitiés, des amourettes, On en voit tant que c est pitié ; Mais, de grâce, amour, amitié, Apprenez moi donc où vous êtes, Couplet connu …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AMOURETTE — s. f. Diminutif. Amour de pur amusement, sans véritable passion. C est un homme qui a toujours quelque amourette. Ses amourettes lui font tort dans le monde. Il est familier.  Se marier par amourette, Se marier par amour : ordinairement cela ne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AMOURETTE — n. f. Amour de pur amusement, sans véritable passion. C’est un homme qui a toujours quelque amourette. Ses amourettes lui font tort dans le monde. AMOURETTES, au pluriel, se dit de la Moelle qui se trouve dans la colonne vertébrale du veau ou du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • amourette — n. love affair, affair of the heart …   English contemporary dictionary

  • amourette — am·ou·rette …   English syllables

  • amourette — nf. blonderi (Chambéry) ; amorèta (Albanais), amourèta (Villards Thônes). E. : Amouracher (S ), Béguin. nf. (plante) => Busserole …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.